Histoire du Québec 7 - Les Grands Explorateurs

Histoire du Québec 7 - Les Grands Explorateurs Réalisé par Gilles Carle (1928-2009) En 1618, à 19 ans, Jean Nicolet arrive en Nouvelle-France. Il y sera tôt commis et « truchement » (interprète en langues indigènes et ambassadeur de bonne entente) de la Compagnie des marchands de Rouen et de Saint-Malo, puis de la Compagnie des Cent-Associés. L'année de son arrivée, Jean Nicolet est chargé de se rendre à l'île aux Allumettes, sur la rivière des Outaouais, qui est alors le point de ralliement de la grande famille algonquine et un lieu stratégique connu pour être sur « la route des fourrures ». Il commence à vivre avec les Amérindiens de la région, les Algonquins et les Wendat-Hurons, se fait apprécier d'eux et apprend leurs langues pour devenir, à partir de 1624, un interprète reconnu, un intermédiaire privilégié entre les colons venus d'Europe et les Amérindiens, ce qui lui confère déjà un réel prestige. En 1680 La Salle Laisse le fort Crèvecœur avec vingt-trois Français et dix-huit Amérindiens, il atteint le sud du lac Michigan et descend le Mississippi en 1682, jusqu'au golfe du Mexique. Le 9 avril, il prend possession de ces vastes territoires au nom de la France et leur donne le nom de Louisiane en l'honneur du roi Louis XIV qui lui ordonne d'y retourner et d'y implanter une colonie. À l'embouchure du Mississippi, près de l'actuelle Venice en Louisiane, La Salle enterre un plat gravé et une croix revendiquant le territoire pour la France. Pierre Gaultier de Varennes et de la Vérendrye, né à Trois-Rivières, le 17 novembre 1685 et décédé Montréal le 5 décembre 1749 à l'âge de 64 ans. En 1731, Pierre commence ses expéditions. Parti pour découvrir la mer de l'Ouest, les expéditions poursuivent des fins commerciales dans les fourrures. La Vérendrye organise des expéditions à partir de Fort Caministigoyan et fait édifier une dizaine de postes de traite fortifiés, notamment Fort Saint-Pierre, puis Fort Saint-Charles. Au printemps de 1742, Pierre, se dirige vers le nord pour établir le fort Dauphin sur le lac Manitoba et le fort Bourbon à la pointe nord du lac Winnipeg. Le 9 avril 1742, les deux autres fils de La Vérendrye, Louis-Joseph et François quittent le fort La Reine avec la mission d'aller aussi loin que possible vers l'ouest. Ils se dirigent dans une direction sud-ouest. Le 1er janvier 1743, ils remontent le Haut Missouri jusqu'à la rivière Yellowstone. Un écran de pierre leur barre la route et la vue sur l'Ouest. Ils sont au pied des montagnes Rocheuses, dans la partie occidentale du Wyoming. Les garçons sont certains que, s'ils traversent ces montagnes, ils verront la mer. Malheureusement, leurs guides aborigènes refusent de poursuivre leur chemin, disant qu'il est dangereux de continuer dans les territoires de leurs ennemis. Déçus, les frères La Vérendrye rebroussent chemin."

Retour