INJUSTICES

Proposer un site

Discrimination positive

Discrimination positive

Les programmes d’accès à l’égalité permettent de contrer la discrimination en emploi. Ces programmes s’adressent aux organismes publics (municipaux, des réseaux de l’éducation, de la santé et des services sociaux et sociétés d’État), à certaines entreprises privées ainsi qu’à certains organismes gouvernementaux. Ils ont été créés pour que les membres de groupes victimes de discrimination soient représentés équitablement au sein de leur personnel. Les groupes victimes de discrimination visés par les programmes sont : les femmes; les Autochtones, c'est-à-dire les Indiens, les Inuits et les Métis du Canada; les minorités visibles, c'est-à-dire les personnes autres que les Autochtones, qui ne sont pas de race ou de couleur blanche; les minorités ethniques, c’est-à-dire les personnes autres que les Autochtones et les personnes d'une minorité visible, dont la langue maternelle n'est ni le français ni l'anglais; les personnes handicapées identifiées dans la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale.
Immigration

Immigration

La survie du Québec
Ferme ta gueule et obéis !

Ferme ta gueule et obéis !

Quand les élites européennes voient que le peuple ferme la porte d’en avant, elles essaient d’entrer par la fenêtre du jardin. En 2007, on bricole un nouveau document appelé le Traité de Lisbonne, d’une obscurité totale et délibérée.
La haine du peuple

La haine du peuple

Trop drôle ce qui se passe en Angleterre, vous ne trouvez pas? Insatisfait des résultats du référendum sur la sortie de l’Europe, des millions de personnes (dont le multimilliardaire Richard Branson) demandent la tenue d’un second référendum! Méchante conception de la démocratie... «On va voter jusqu’à ce que MON bord gagne!»
Le chantage à l’islamophobie

Le chantage à l’islamophobie

Posons le problème autrement. Quelqu’un qui récuse le christianisme et qui ne croit pas que Jésus soit le fils de Dieu est-il un christianophobe? Et si cette même personne insiste pour dire du mal de notre vieux fond judéo-chrétien, dira-t-on la même chose?
L’ange et la bête

L’ange et la bête

Je suis retourné à ce passage de Modern Money Mechanics le document de la Federal Reserve Bank of Chicago sur lequel Eminence Thenar a attiré notre attention et qu’il propose comme preuve que les banques commerciales créent de la monnaie. Je l’avais d’abord lu en diagonale et je m’étais dit : c’est une explication un peu longuette de l’effet multiplicateur dû aux réserves fractionnaires. Puis j’y étais retourné et je l’avais lu pas à pas et c’était bien ça : la création monétaire, inconnue au bataillon.
SPVM: Interdit aux Québécois de souche

SPVM: Interdit aux Québécois de souche

«Pour être admissibles au programme, les candidats doivent être d’origine autochtone ou appartenir à une minorité visible (communautés arabe, latino-américaine, asiatique, noire) ou ethnique (parent[s]d’origine autre que québécoise)»
La SQ, cancre de la diversité, vraiment?

La SQ, cancre de la diversité, vraiment?

Pire encore: « Des mécanismes existent déjà pour recruter des personnes n’ayant pas terminé la formation à l’École nationale de police du Québec. La CDPDJ prévoit d’ailleurs de rencontrer les ministères de la Sécurité publique et de l’Éducation pour envisager d’utiliser ces procédures accélérées afin d’intégrer davantage les membres des minorités visibles ou les autochtones. »
Immigration: Les experts nous donnent encore raison en 2016

Immigration: Les experts nous donnent encore raison en 2016

L’immigration comble les besoins en main-d’œuvre? Foutaise! Malgré les innombrables études et l’unanimité des experts, le Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion du Québec « souligne la nécessité de réaffirmer le rôle de l’immigration et de sa contribution au Québec puisqu'environ 1,1 million de travailleurs auront pris leur retraite entre 2013 et 2022 ». Une position clairement idéologique qui ne se base sur aucun fait, et aucun chiffre!
Les nôtres avant les autres

Les nôtres avant les autres

Ça va mal au Québec et au Canada en entier. Ce n’est pas nous qui le disons, mais bien nos dirigeants qui nous expliquent que si nous payons plus pour en obtenir moins, c’est bien parce que ça va mal. Certes ils blâment leurs prédécesseurs, Couillard blâme les 18 mois de gouvernance de Pauline Marois, Trudeau la décennie conservatrice, mais ce ne sont que des échappatoires visant à se dédouaner. Le but n’est pas de prouver ou même de trouver d’où vient le marasme économique, nous sommes dans le rouge et trouver le coupable ne nous aidera pas si le système et le gouvernement ne sont pas changés.
Charte des droits contre le droit du sang des Canadiens-français

Charte des droits contre le droit du sang des Canadiens-français

La charte comporte 139 articles, dont plusieurs sont abrogés ou ne sont plus en vigueur. Elle contient 4 articles qui traitent explicitement de la question ethnique. Les articles 10, 43 et 86 sont de véritables crocs-en-jambe ethniques promettant l’égalité aux communautés étrangères et bafouant le droit du sang des Canadiens-français :
La Charte : un instrument de discrimination contre la majorité

La Charte : un instrument de discrimination contre la majorité

Choquant ? Irréaliste ? C’est pourtant ce qui c’est produit à l’Assemblée nationale du Québec en 1985, et ensuite le premier décembre de l’an 2000, lorsque nos élus ont voté à l’unanimité pour modifier la Charte des droits et libertés du Québec une seconde fois. En 1985, cette charte fut révisée pour permettre la discrimination des Québécois de « race blanche » par la mise en place volontaire de programmes d’accès à l’égalité (lire discrimination positive), qui instaura des quotas ethniques dans la fonction publique et dans les entreprises. Le premier décembre de l’an 2000 la charte fut modifié une seconde fois, cette fois-ci pour rendre obligatoire les programmes d’accès à l’égalité non seulement dans la fonction publique, mais également dans les organismes publics qui embauchent des employés non-membres de la fonction publique, notamment les organismes scolaires, municipaux, de la santé et des services publics.