HISTOIRE

Proposer un site

Histoire du Québec

Histoire du Québec

Histoire du Québec sous toute ses facettes.
Le Québec bleu Marine

Le Québec bleu Marine

Dans une société où tous les politiciens disent la même chose, où les débats publics sont en fait une mascarade permettant à tout le monde de dire à quel point ils sont d’accord, et où le discours public est encadré et limité, la visite d’un politicien ayant des idées différentes ne pouvait que susciter la controverse. C’est donc sans surprise que les élites politiques et médiatiques, maîtres de la pensée unique et de la rectitude politique, s’enflammèrent lorsqu’on apprit que Marine Le Pen, chef de la formation française la plus populaire, venait passer quelques jours au Québec. De quel droit venait-elle ? Certes, ses opposants sont contre les frontières et pour la libre-circulation des gens, mais pas de tous les gens. Ils souhaitent filtrer et Marine Le Pen ne passe pas le test; on devrait lui interdire l’accès au pays. Ayant prévu le coup, celle-ci n’avait pas fait grand bruit de son arrivée au Québec et ses détracteurs furent mis devant le fait établi.
Le Canada n’a pas été fondé par des immigrants de races différentes

Le Canada n’a pas été fondé par des immigrants de races différentes

Au Canada, un des mythes les plus fortement véhiculés est sans aucun doute que « le Canada est une nation d’immigrants ». Des millions de personnes ont effectivement migré au Canada depuis les explorations de John Cabot, premier à avoir revendiqué le territoire de Terre-Neuve et de l’Île du Cap-Breton pour le compte de l’Angleterre en 1497. Mais en réalité, le sens de cette affirmation va bien au-delà de ce simple fait indéniable.
Le Canada, terre d’immigration?

Le Canada, terre d’immigration?

Poussée au Québec par le Parti Québécois de René Lévesque, l’immigration fut acceptée par nombre de Québécois qui n’auraient jamais imaginé les proportions qu’elle prit au cours des dernières décennies. Il aurait été impossible pour les Québécois des années 60 d’imaginer un instant qu’un jour leur métropole changerait à un point tel que les Canadiens-français y soient minoritaires. Donc, si les Québécois ont adhéré dans les années 60, période de révolution des esprits, au projet d’immigration présenté par le PQ, il est clair qu’ils n’ont jamais adhéré officiellement à l’immigration réelle, celle que nous subissons depuis des décennies.
La SSJB, L’Ordre de Jacques Cartier tous contre l’immigration

La SSJB, L’Ordre de Jacques Cartier tous contre l’immigration

La Société Saint-Jean-Baptiste adopta une résolution contre l’immigration début décembre (210). Elle décida bientôt de lancer sa propre pétition. Une réunion fut tenue spécifiquement sur le sujet. Il fut décidé d’envoyer des feuillets de pétition à toutes les sections de la SSJB et aux associations amies. Un système fut mis en place pour savoir qui avait fait signer qui (211). Les Jeunes Laurentiens firent leur part dans cette campagne. Le mot d’ordre d’aider à faire signer fut donné en réunion des présidents de section (212). On sait que la section Lafontaine recueillit près de 500 noms (213). L’Ordre de Jacques-Cartier fut également mis à contribution. Le comité permanent de Montréal émit une circulaire pour attirer l’attention sur la démarche (214). La chancellerie usa de ses pouvoirs pour dénicher des signataires un peu partout au Canada français. Elle réussit apparemment à en trouver presque 114 000 (215). Tous ces efforts ne menèrent toutefois à rien. La pétition déposée en chambre par Maxime Raymond fut en effet refusée pour vice de forme (216).
Lois sur l’immigration

Lois sur l’immigration

July 1988 – La Loi sur le multiculturalisme canadien est passé unanimement par la Chambre des communes et le Sénat, faisant du Canada le premier pays au monde à avoir une loi nationale sur le multiculturalisme. La loi réaffirme le multiculturalisme comme étant une composante importante de la société canadienne. Note; Ceci a été fait SANS consulter la population canadienne. Un aussi grand changement des fondements de notre société et de la population mérite pourtant d'être voté dans une supposée démocratie… Conclusion le multiculturalisme nous a été imposé par la ruse, puis sera maintenu par la force.